Matthieu au Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Julien, août 2013 à Lacanau
Jean-Claude, août 2013 à Lacanau
Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Frédéric, Lacanau
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Erik, Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013 : Didier, Philippe et Pierre
Yan à Lacanau fin août 2013
Julien à Lacanau fin août 2013
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2012 au Danemark
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Championnat Méditerrannée 2017
Lacanau 2016
Jean-Louis - Championnat Méditerrannée 2017
Championnat de Méditerranée 2017
Laurent - Championnat Méditerrannée 2017
Association Sportive pour la Promotion de la Yole-OK
Accueil La Yole-OK Le dériveur
afficher une version imprimable de cet article  Imprimer l'article générer une version PDF de cet article  Article au format PDF
 

Une nouvelle Yole-OK ?

Principaux constructeurs
dimanche 5 septembre 2004.


Principaux constructeurs de Yole-OK

1) La construction amateur

La construction polyester sur moule :

C’est, de loin la méthode la plus facile et la plus rapide pour construire une coque amateur dans le respect des dimensions imposées par la jauge.

2 possibilités :

- Coque et pont plastique
- Coque plastique et pont bois.

La première est la plus rapide, elle est accessible à tout petit bricoleur, la seconde réclame un peu plus de compétences, mais permet d’obtenir un très joli bateau qui fera beaucoup d’envieux. Les coûts de réalisation sont très proches, c’est surtout une question de disponibilité d’un abri : un pont bois supportera mal d’être exposé aux intempéries (pluie, soleil) même avec le meilleur des vernis.

La construction tout bois

Elle s’adresse à des bricoleurs très avertis. Vous pouvez commander les plans à l’association : contacter notre secrétaire. Elle réclame beaucoup plus de temps que la précédente. Il existerait au moins 3 méthodes (voir les articles sur La Yole-OK en 1967 et sur La Yole-OK en 1964) :

- La construction sur moule.
- La construction avec une bande de tissus de verre pour faire la liaison entre chaque planche de CP.
- La construction classique sur bâti.

La construction sur bâti.


Seule la dernière technique est encore utilisée, les 2 premières, bien que plus rapides, donnant des coques très pointues (sharpy) inutilisables en pleine mer.

2) La construction professionnelle

Contrairement à un laser qui vous sera systématiquement vendu fini et accastillé et gréé avec le choix d’une coque blanche ou bleue-blanche, les constructeurs de Yole-OK restent des artisans et vous offrent en général une grande diversité de finitions qui peuvent être :

- Coque polyester avec le puits de dérive et les cloisons 1 et 2 (avant et arrière du cockpit).
- Coque polyester avec barrotage mais non pontée.
- Coque polyester pontée bois mais non vernie.
- Coque polyester pontée bois et vernie.
- Coque polyester vernie et accastillée.
- Coque et pont polyester.
- Coque accastillée + dérive et safran.

Bien sur, vous pouvez demander la couleur que vous voulez, certains yolistes restant très attachés à une couleur (superstition ?).
Vous êtes de même libres de mettre l’accastillage qui vous plait, d’acheter le mât chez qui vous voulez, de même pour la voile, le safran, la dérive.
Vous pouvez aussi tout faire vous-même ! (Ce n’est pas une utopie, ce fut le cas de certains Yolistes à l’époque des mâts bois, et plus récemment du suédois Hylander qui construisait ses bateaux et ses voiles lui-même).

Les informations récentes (cet article sera mis à jour progressivement) :

En Suède (coque à barotter et à ponter) :
- Osbatar

Une Yole-OK suédoise
Osbatar la propose avec en plus les 2 cloisons de cockpit posées, ce qui permet un transport plus facile.

En Grande-Bretagne :
- Rushworth (site en construction !)
- Tony Thresher BoatBuilder

En Allemagne :
- Bootswerft Jürgen Hein

En Pologne :
- Krzysztof Witczak Poznan
- Jaroslaw Wojewski Charzykowy

Des informations plus anciennes :

Lien vers l’ancien site de l’OKDIA (donc certaines informations peuvent ne plus être à jour) :
- Tous les fabricants (coques, mâts , voiles, etc ..)

Prix d’une Yole-OK neuve

1) Coque anglaise tout polyester
Coque de compétition, excellent palmarès. Prix en Juin 2000, au taux de conversion £/€ de 1.46, TVA de 17.5 incluse. L’accastillage proposé ici est du haut de gamme : chariot de Grand-Voile, taquets et poulies à roulements à billes, cordages de compétition. Prix au départ de l’Angleterre.

Coque nue non accastillée 3200 €
Mât alu Needlespar 740 €
Bôme alu Holt Allen 330 €
Dérive Milanes 550 €
Safran Milanes 440 €
Accastillage complet 1200 €
Yole-OK complète sans voile 6460 €

2) Coque allemande polyester et pont bois.
Coque de compétition, avec aussi un excellent palmarès, Prix en Novembre 2000 au départ de l’Allemagne. Les prix sont donnés sans l’accastillage.

Coque pontée acajou verni 4170 €
Coque pontée acajou brut 3480 €
Coque pontée sans bancs de rappel 2820 €
Coque avec 3 cloisons acajou et pied de mât 1150 €

Au 3 Octobre 2004 les prix d’une coque Hein sont les suivants :

Coque pontée acajou vernie 4295 €
Accastillage et montage 1450 €
Dérive 399 €
Safran, barre et stick 359 €
Soit un total de 6502 €

Compter un peu plus de 2000 € pour un gréement complet (Mât carbone, bôme alu, Hale-bas et voile).

3) Coque suédoise
Prix en août 2004 au départ de la Suède.

Coque avec puits de dérive et 2 cloisons acajou 2038 €

Remarques :

- Un pont bois n’est donc pas beaucoup plus cher qu’un pont plastique, à condition toutefois d’aimer faire les vernis.
- Les prix en 2004 ont du légèrement augmenter dans des proportions raisonnables : les matériaux de construction de la coque n’ont pas changé (matériaux coûteux comme le carbone ou le kevlar interdits).
- Les mâts neufs sont un peu plus chers (Ils sont maintenant en carbone, mais le choix des fabricants est important, de 950 à 1500 €).
- Les dérives et safran de très belle qualité devraient baisser (autorisation de les construire en mousse + fibre de verre depuis peu).
- Une voile neuve coûte de 500 à 800 €.



Forum de l'article

  • Une nouvelle Yole-OK ?
    11 décembre 2006, par Frédéric Lamarque

    Suite au succès du Salon nautique de Paris 2007 et à la commande de plusieurs Yole-OK neuves, Pierre-Jean de Paris-Voile (01.48.59.71.21), nous prépare une offre très intéressante pour une Yole-OK professionnelle neuve équipée compétition (gréement carbone qui a déjà gagné un mondial, accastillage au top, coque tout plastique).

    Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à le contacter, en groupant les commandes il pourra vous faire une super offre.

    Si vous hésitez encore, contactez le bureau pour un essai du bateau (Une journée d’essai est prévue à Saint-Quentin en Yvelines en Avril 2007, possibilité d’en organiser d’autres à Maubuisson, Loctudy, voire dans d’autres régions.)