Matthieu au Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Julien, août 2013 à Lacanau
Jean-Claude, août 2013 à Lacanau
Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Frédéric, Lacanau
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Erik, Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013 : Didier, Philippe et Pierre
Yan à Lacanau fin août 2013
Julien à Lacanau fin août 2013
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2012 au Danemark
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Championnat Méditerrannée 2017
Lacanau 2016
Jean-Louis - Championnat Méditerrannée 2017
Championnat de Méditerranée 2017
Laurent - Championnat Méditerrannée 2017
Association Sportive pour la Promotion de la Yole-OK
Accueil La Yole-OK Le dériveur
afficher une version imprimable de cet article  Imprimer l'article générer une version PDF de cet article  Article au format PDF
 

Historique de la Yole OK

mardi 4 mai 2004.


<meta name="keywords" content="Yole ok voile sail bateau">

Historique de la Yole OK

En 1957 Axel Dangaard Olsen de Seattle, Etats-Unis, a demandé au danois Knud Olsen, architecte naval, d'étudier les plans pour un dériveur en solitaire, qui devait être léger, rapide, basé sur une construction en contre-plaqué.
Les plans réalisés ont reçu le nom de OK, en utilisant les initiales inversées de Knud Olsen.


La Yole OK a été choisie, dans les pays nordiques, comme classe de préparation pour le Finn olympique.
Dès le début, la Yole OK est une révolution ; ce bateau, surprenant de vivacité, demande aux barreurs des connaissances techniques et un entraînement adapté.
 

De nos jours, les Yoles OK sont encore construites en contre-plaqué, mais également en fibre de verre ou mixte coque fibre et pont bois. Dans les années 70, plus de 10 000 yoles OK avaient été fabriquées.
Depuis sa construction, la forme de coque de la yole OK est régie par un ensemble de règles qui lui assure une longue durée de vie. Les vieux bateaux ont seulement besoin d'une simple mise à jour avec des modifications mineures pour être compétitifs. L'accastillage libre permet d'adapter la Yole OK à la morphologie et à l'individualité de chacun d'entre nous.


Aujourd'hui, nous assistons à une remarquable renaissance de la classe Yole OK. Un bon nombre d'anciens bateaux sont restaurés, de nouveaux bateaux sont construits et le nombre de participants, dans les régates, est en forte augmentation. La Yole Ok a été élue dériveur solitaire pour LES JEUX ASIATIQUES en 1998.
Ce retour en force, de la YOLE OK, peut être attribué à ses caractéristiques uniques : un dériveur léger, dynamique, pouvant participer à des régates sportives et équitables partout dans le monde. Sans aller jusqu'à la préparation olympique, elle permet, chaque année, aux meilleurs de participer à un mondial.

En France
L'association des Yoles OK (ASPRYOK) regroupe, aujourd'hui, plus de 50 cotisants et d'autres pratiquants non encore recensés. Depuis 10 ans, la coupe nationale est courue, à l'Ascension, sur le lac de Madine.
La yole OK est le bateau qui s'adapte vraiment à tous, de 60 à plus de 100 kg, car les mâts (bois, alu ou carbone) et les voiles sont fabriqués sur commande, à l'unité, en fonction du poids et des capacités physiques du barreur.La yole OK permet une bonne position de rappel, qui respecte le dos. Le pôle principal se situe en Picardie.  Des regroupements existent maintenant autour des villes suivantes : Arcachon, Brest, Charleville-Mézières, Lille, Morlaix, Nantes, Soustons, Toulouse, Tours.
Pour recréer une dynamique nationale, nous demandons à tous les yolistes et futurs yolistes de se faire connaître auprès de l'association ASPRYOK Une cotisation modique vous donnera accès au bulletin de liaison annuel, calendrier des régates, conseils techniques, plans, etc…
Nous invitons les anciens yolistes, encore possesseur de bateaux et de tous accessoires (mât, voile, etc…) à nous en informer, car des jeunes et moins jeunes désirent, aujourd'hui, naviguer sur Yole OK..



Forum de l'article

  • Historique de la Yole OK
    13 juin 2007, par LASEROLOGUE

    Les 3 premières Yoles OK francaises ont été faites par Jouet à sartrouville.
    Elles étaient au club nautique des Mazières à draveil Juvisy , qui a malheureusement périclité et dont le hangar ( fait par l’architecte prix de Rome Lucien Gril) a brulé, avec plusieurs yoles OK, il y a plus de 10 ans .
    J’avais acheté la F3 (et piqué la plaque de conformité FFYV de la F2) pour 500 F a un gars qui revenait fauché de fonder une communauté dans le Larzac !!! (au début des annnées 70, j’étais lycéen et je me rappelle avoir piqué une gouttière à craies en bas du tableau noir au lycée , pour en faire des platines à taquets après avoir fait passer les règlages sous le pont (cétait à la mode , alors).

    La F3 n’a pas disparu , elle était un peu pourrie , mais pas trop , et je l’ai vendue au musée de la plaisance de Bordeaux , alors dirigé par Daniel charles , mais ce musée est aujourd’hui à moitié fermé.

    Les F1 et F2 velles ont bel et bien disparu....et dans ce club , ; j’ai vu passr le finn N° 8 qui avait fait les JO de 1952 à Helsinki...un finn préhistorique tout acajou...moi je me suis mis au laser , puis au Laser radial...

    • Historique de la Yole OK
      15 juin 2007, par Frédéric Lamarque

      Bonjour et merci pour ce bref historique.
      Je vais tenter de retrouver cette relique, bien que le conservatoire de plaisance soit aujourd’hui fermé.
      Avec un peu de chance je pourrais vous envoyer quelques photos.

  • Historique de la Yole OK
    5 décembre 2006, par jean-marc herbecq

    Bonjour tous,
    Je suis un très vieux yoliste puique j’avais construit mon bateau en 1969 à la Société des Régates de Toulon sous l’impulsion du DDR de voile et de PH SORIA qui nous entrainait à Port Camargue l’hiver. J’ai fait 5 saisons en ok Dingy et suis même parti avec l’équipe du club faire le Championat de France à Carantec, puis le mondial en Suède et l’Europe dans le Solent.
    Je recherche un bateau pour mon plaisir, je n’ais plus la forme de régater sérieusement (vertèbre fracturée suite à accident de voiture) et comme je n’ai pas trouvé de Yole j’ai acheté un Europe, j’ai essayé le Finn mais j’ai eu l’impression de conduire un camion....
    Je peux revendre mon europe mais je voudrais trouver une Yole ds les 1000 euros avec si possiblie un mat carbonne et une ou 2 voiles en bon état ; coque fibre et pont comme il sera....
    Tel 05 61 81 34 10 12 (bureau)
    Port 06 12 49 33 50
    JM HERBECQ

    • Historique de la Yole OK
      28 février 2007, par Denis ROYER

      Bonjour,

      Suite à votre message du 5 décembre 2006, je vous signale que je mets en vente ma Yole OK qui est visible dans le Var. Elle semble bien correspondre à vos spécifications sauf pour le mât. En bref :

      - construction polyester coque et pont, coque n° 1256
      - rail d’écoute cintré,
      - mât et bôme alu (Maarstrand),
      - trois voiles (dont une fatiguée),
      - accastillage très complet
      - remorque de route
      - très bon état

      Je vais essayer d’envoyer une annonce avec photos au secrétariat de l’ ASPRYOK

      J’en demande 1000 euros.

      Si vous voulez des précisions complémentaires, vous pouvez me contacter par mail ou bien au 0614123550.

      Cordiales salutations