Matthieu au Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Julien, août 2013 à Lacanau
Jean-Claude, août 2013 à Lacanau
Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Frédéric, Lacanau
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Erik, Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013 : Didier, Philippe et Pierre
Yan à Lacanau fin août 2013
Julien à Lacanau fin août 2013
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2012 au Danemark
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Championnat Méditerrannée 2017
Lacanau 2016
Jean-Louis - Championnat Méditerrannée 2017
Championnat de Méditerranée 2017
Laurent - Championnat Méditerrannée 2017
Association Sportive pour la Promotion de la Yole-OK
Accueil La Yole-OK Règles de jauge, constitution
afficher une version imprimable de cet article  Imprimer l'article générer une version PDF de cet article  Article au format PDF
 

Nouvelles règles de sécurité applicables au 1er Janvier 2005

Arrêté du 30 septembre 2004
vendredi 31 décembre 2004.


Bref survol des nouvelles règles de sécurité

Ces nouvelles règles se montrent assez pragmatiques en définissant très clairement le statut d’embarcation de compétition.

La Yole-OK devient à compter du 1er Janvier 2005 un navire de catégorie C [1] . Donc dès force 7 nous avons l’obligation de rejoindre le club-house le plus proche.

La Yole-OK est aussi considérée comme une embarcation légère de plaisance (article 2.2) [2]

Une attestation sur l’honneur suffirait pour obtenir l’immatriculation de nos chères coques [3]

En tant qu’embarcation légère de plaisance, le chapitre 224-4 s’applique [4]

L’Article 224-4.06 simplifie les règles de flottabilité [5], mais nous impose une surveillance (c’est le cas général d’une navigation en club) ou une déclaration de sortie.

[1Catégorie C : Navires de plaisance pour la navigation « à proximité des côtes », conçus pour des voyages
à proximité des côtes et dans de grandes baies, de grands estuaires, lacs et rivières, au cours desquels les
vents peuvent aller jusqu’à la force 6 comprise et les vagues peuvent atteindre une hauteur significative
jusqu’à 2 mètres compris ;

[22.2. Les voiliers de sport légers, embarcations à voile sans lest fixe et dépourvues d’une cabine, d’une masse
totale inférieure à 300 kilogrammes, en condition lège ;

[3Article 224-1.04
2.2. Pour les navires de conception C ou D suivants :
construction par un amateur ;
– navire autre que navire de plaisance conservé par son propriétaire et désirant obtenir le statut de navire
de plaisance ;
Une attestation sur l’honneur établie par le propriétaire de la conformité du navire aux prescriptions du
chapitre 224-2.
2.3. Pour les navires suivants :
– navires expérimentaux ;
– prototypes ;
navires de compétition ;
– submersibles ;
– aéroglisseurs ;
– hydroptères.
Une attestation sur l’honneur établie par le propriétaire et le chef de bord de la conformité du navire
aux prescriptions du chapitre 224-2.

[4Conditions de navigation
Les conditions de navigation des embarcations définies au paragraphe 2 de l’article 224-1.03 sont les
suivantes :
1. Les voiliers de sport légers, les voiliers de sport à quille et les embarcations mues exclusivement par
l’énergie humaine ne peuvent effectuer qu’une navigation diurne.
2. L’éloignement maximal depuis un abri est limité à 5 milles.

[55. Embarcations de compétition.
5.1. Les embarcations de compétition armées par des licenciés des fédérations agréées par le ministre chargé
des sports pour la voile, le motonautisme, le canoë-kayak ou l’aviron peuvent être dispensées par le préfet
de région, lors des compétitions, des dispositions du présent article et ne satisfaire qu’aux conditions de
flottabilité prévues par le règlement international de leur série
. Pour l’entraînement à la compétition, ces
embarcations font l’objet soit d’une surveillance, soit d’une déclaration de sortie.

titre documents joints



Forum de l'article