Matthieu au Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Julien, août 2013 à Lacanau
Jean-Claude, août 2013 à Lacanau
Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Frédéric, Lacanau
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Erik, Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013 : Didier, Philippe et Pierre
Yan à Lacanau fin août 2013
Julien à Lacanau fin août 2013
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2012 au Danemark
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Championnat Méditerrannée 2017
Lacanau 2016
Jean-Louis - Championnat Méditerrannée 2017
Championnat de Méditerranée 2017
Laurent - Championnat Méditerrannée 2017
Association Sportive pour la Promotion de la Yole-OK
Accueil Les régates Comptes-rendus des régates International
afficher une version imprimable de cet article  Imprimer l'article générer une version PDF de cet article  Article au format PDF
 

Nick Craig (Angleterre), Champion du monde 2005 de Yole-OK

Danemark du 23 au 30 Juillet
dimanche 7 août 2005.


- Les pages OK sur sail-world
- Chronique sur le mondial 2005 de Yoles-OK
- Compte-rendu des manches 1 & 2
- Compte-rendu des manches 3 & 4

- Compte-rendu complet sur le site international

Nick Craig, champion du monde 2005.

Championnat du Monde de Yole-OK 2005

Skælskør, Danemark du 23 au 30 Juillet

Ces 43e championnats du Monde ont été organisés sur la plus grande île du Danemark, 110 km à l’ouest de Copenhagen. Le club de voile amateur de Skælskør a souhaité transformer cet événement en une semaine très cordiale en regroupant tous les compétiteurs sur un même site : une école et son pensionnat, tous les concurrents et leur famille partageant les mêmes locaux, les mêmes repas et le même parking à bateaux.

La Yole-OK est traditionnellement une série très compétitive. Il est rare qu’un pays domine vraiment le championnat, ainsi les Yolistes de Scandinavie, Allemagne, Grande-Bretagne, Australie et Nouvelle Zélande se disputent très souvent les 5 premières places. Cette année a été comme les précédentes avec quelques favoris et tout de même une quinzaine de Yolistes susceptibles de terminer dans les 5 premiers. 62 régatiers se sont rencontrés, venant d’Australie, de Belgique, du Danemark, d’Allemagne, de Nouvelle Zélande, de Pologne, de Suède et de Grande-Bretagne.

Au vu des performances réalisées cette année, Nick Craig était grand favori, ayant gagné la coupe de printemps à Medemblick, la semaine de Kiel, celle de Warnemünde, et plus récemment le National Danois, une semaine avant le début du Mondial. Jusqu’en 2004, aucun régatier anglais n’avait remporté ce titre, et c’est Jim Hunt qui a rompu cette règle en remportant le Mondial 2004 à Parkstone. D’autres régatiers comme le Danois Jörgen Lindharsten, 60 ans, plusieurs fois sélectionné olympique en Finn, champion du Monde de Yole-OK en 1978 et champion D’Europe en 1998 dans du gros temps en Belgique, ou Roger Blasse (AUS) champion du Monde en 1998 étaient aussi à même de remporter ce championnat.

C’est finalement Nick Craig qui remporte le titre cette année, se permettant même de ne pas courir la dernière manche.
Il l’emporte devant le suédois Jonas Quist qui fut dans les 5 meilleurs laseristes suédois en 1996, a arrêté la régate depuis et s’est remis à naviguer sur Yole-OK il y a seulement 6 mois. Mal placé aux sélections pour le mondial en Suède, il a gagné le championnat nordique en Mai et s’est même permis de remporter 2 manches à ce mondial. Handicapé par un faux départ sous pavillon noir à la seconde manche, il n’a jamais pu vraiment inquiéter Nick Craig. Il se plaint de sa vitesse au près, ayant un gréement un peu trop raide pour lui dès que le vent forcit
Greg Wilcox, champion du Monde en 2002 finit 3e en remportant 3 manches.

Du côté des conditions de vent, ce championnat s’est déroulé dans des vents moyens :

  • Manche 1 (Lundi 25 Juillet) fort courant et vent de Force 3 à 4 après plusieurs heures d’attente sur le plan d’eau. Plusieurs rappels généraux.
  • Manche 2 (Lundi 25 Juillet) Vent Faiblissant à Force 2-3, plusieurs rappels généraux.
  • Manche 3 (Mardi 26 Juillet) Vent de Force 2.
  • Manche 4 (Mardi 26 Juillet) Vent forcissant à 3 Beaufort.
  • Manche 5 et 6 (Mercredi 27 Juillet) Vent de force 2 à 3. Greg Wilcox emporte les 2 manches du jour !
  • Manche 7 (Jeudi 28 Juillet) Bon vent de force 4 : la manche danoise avec 4 danois aux 4 premières places !
  • Vendredi 29 Juillet : après avoir attendu plusieurs heures sur l’eau que le vent se stabilise, un violent orage arrive : un vent de 25 nœuds, une pluie torrentielle et retour en urgence dan le fjord puis plus de vent du tout.
  • Manche 8 (Samedi 30 Juillet) : pluie, pas de vent et 2 heures d’attente, puis un départ avec le minimum de vent possible. Nick Craig termine 4e et devient le 43e champion du Monde de Yole-OK.
  • Manche 9 (Samedi 30 Juillet) : le vent forcit à 4-5 Beaufort et c’est un spécialiste du gros temps, champion du Monde en 1998 qui enlève la course : l’Australien Roger Blasse.

Les Français étaient absents cette année du championnat du Monde. Au vu des quelques régates internationales auxquelles ils participent, les meilleurs pourraient faire au mieux une place dans les 45 à 50. Nous en saurons plus l’an prochain, le championnat du Monde ayant lieu en Australie (tous les 4 ans), La France accueillera le championnat d’Europe au Cercle Nautique de Loctudy et donnera l’occasion aux meilleurs Français de rencontrer les meilleurs mondiaux.

Classement général :

Pos Voile N° Barreur Total-1 M1 M2 M3 M4 M5 M6 M7 M8 M9
1 GBR 2116 NickCraig 21,0 1 3 3 1 2 2 5 4 (dnc)
2 SWE 2762 Jonas Quist 32,0 4 (bfd) 1 2 8 3 6 1 7
3 NZL 522 Greg Wilcox 49,0 (16) 1 8 12 1 1 15 6 5
4 AUS 678 Roger Blasse 54,0 3 6 6 11 3 10 14 (27) 1
5 DEN 1280 Jørgen Lindhardtsen 62,0 7 18 12 3 (43) 6 2 11 3
6 DEN 1335 Mogens Johansen 70,0 5 4 15 10 (34) 7 1 19 9
7 DEN 1302 Ulf Brandt 86,0 8 12 25 8 5 (30) 4 8 16
8 NZL 525 Steve McDowell 89,0 2 17 18 (23) 6 4 9 21 12
9 GER 693 Martin Von Zimmermann 96,0 15 8 9 5 16 12 (ocs) 2 29
10 DEN 1344 Peter Wibro 99,0 19 (25) 22 9 11 8 3 16 11
11 SWE 2741 Thomas Hansson-Mild 113,0 14 15 11 19 20 (29) 18 3 13
12 NZL 472 Alistair Deaves 121,0 28 11 27 (35) 9 5 17 5 19
13 GER 717 Oliver Gronholz 122,0 (24) 23 2 17 22 13 19 9 17
14 POL 14 Pawel Pawlaczyk 127,0 12 5 19 21 (32) 15 28 13 14
15 GER 672 Gunter Arndt 130,0 22 (bfd) 14 28 21 11 13 15 6
16 NZL 521 Mark Perrow 148,0 10 16 (44) 16 10 25 31 38 2
17 SWE 99 Hans Elkjaer 158,0 11 27 21 4 25 (42) 32 20 18
18 GER 690 Sönke Behrens 160,0 (bfd) 2 37 34 12 27 30 10 8
19 DEN 1345 Frank Hansen 166,0 6 19 16 24 37 (41) 8 35 21
20 GBR 2110 Jon Fish 167,0 9 22 17 (dsq) 7 ocs 10 14 23
21 DEN 1340 Jesper Petersen 168,0 39 10 4 31 (52) 22 23 29 10
22 DEN 1330 Troels Lykke 174,0 35 7 33 14 14 31 12 28 (dnc)
23 NZL 518 Grant Pedersen 193,0 44 28 30 6 28 14 26 17 (dsq)
24 SWE 2750 Jonas Lindahl 197,5 29 20 26 15 13 39 33 22 (dnc)
25 GBR 2081 Robert Deaves 198,0 34 35 35 25 17 20 7 (52) 25
26 AUS 719 Andre Blasse 202,0 (bfd) bfd 7 18 15 23 36 34 4
27 NZL 515 Mike Wilde 204,0 41 (52) 23 20 26 16 44 7 27
28 GER 624 Thomas Glas 214,0 25 34 20 7 33 24 (55) 40 31
29 NZL 508 Wayne Avery 215,0 49 26 5 39 18 28 (60) 12 38
30 GBR 2082 John Ball 224,0 26 14 38 (55) 19 35 25 23 44
31 DEN 1304 Christian Midtgård 227,0 17 29 39 27 49 19 (52) 32 15
32 GER 424 Rainer Rehbehn 229,0 30 44 41 38 23 17 16 (46) 20
33 POL 16 Marek Jarocki 234,0 48 32 29 29 (53) 18 22 24 32
34 NZL 490 Trent Pryce 241,0 36 24 50 33 4 21 47 (51) 26
35 GER 710 Christian Senst 243,0 (bfd) 9 43 45 30 36 21 26 33
36 POL 61 Janusz Stobinski 253,5 20 42 51 30 (57) 39 24 25 22
37 DEN 1324 Claus Deichgräber 255,0 40 39 42 13 36 37 11 37 (dnc)
38 DEN 1265 Bo Teglers 273,0 13 (bfd) 10 43 50 9 58 50 40
39 DEN 1322 Ivan Pedersen 273,0 21 41 13 22 58 33 46 39 (dnc)
40 POL 127 Jakob Kania 273,0 45 40 24 (48) 24 34 27 45 34
41 SWE 2752 Ingemar Janson 283,0 32 45 28 32 (48) 48 20 33 45
42 GBR 2021 Alex Scoles 287,0 31 13 59 36 27 (dnf) 35 44 42
43 AUS 723 Paul Richards 298,0 33 21 36 41 44 47 40 36 (48)
44 GER 688 Dirk Dame 305,0 50 33 40 46 (56) 32 37 31 36
45 GER 726 Jörg Sylvester 310,0 27 30 45 52 31 (57) 39 47 39
46 GER 720 Daniel Gröschl 317,0 46 51 34 49 41 43 (57) 18 35
47 GER 707 Thorsten Schmidt 325,0 18 55 31 26 38 50 42 (dnf) dnc
48 GER 632 Fabian Gronholz 326,0 23 48 47 (56) 54 46 29 55 24
49 GBR 2085 Gavin Waldron 336,0 37 49 (52) 37 42 51 34 43 43
50 GER 695 Dirk Gericke 342,0 43 47 48 47 (51) 45 41 30 41
51 GER 607 Christian Heinze 346,0 42 31 32 44 45 44 43 (dnc) dnc
52 AUS 706 Peter Nielsen 370,5 52 37 55 51 29 (59) 59 41 46
53 NZL 498 Darren Hunt 375,0 38 53 (61) 53 59 49 45 48 30
54 NZL 500 Philip Rzepecky 377,0 (bfd) 56 60 40 60 26 51 56 28
55 DEN 1317 Henrik Søgren 392,0 53 (dsq) 46 42 35 38 48 dnf dnc
56 GER 665 Peter Stephan 395,0 54 38 49 50 46 55 38 (dnc) dnc
57 DEN 1212 Jan Larsen 397,0 47 46 53 54 47 54 54 42 (dnc)
58 POL 24 Darek Kras 402,0 56 54 57 58 39 52 (61) 49 37
59 SWE 2746 Olle Heimersson 415,0 55 43 54 57 (62) 56 50 53 47
60 BEL 604 Mark Geboes 437,0 (bfd) 50 58 61 40 60 49 54 dnc
61 BEL 214 Paul Verrijdt 444,5 (dsq) 36 55 59 55 53 56 dnc dnc
62 SWE 2721 Bertil Eliasson 467,0 51 57 62 60 61 58 53 (dnc) dnc
63 DEN 1303 John Skjoldby 520,0 (dnc) dnc dnc dnc dnc dnc dnc dnc dnc
63 GBR 2087 Juliane Burnham 520,0 (dnc) dnc dnc dnc dnc dnc dnc dnc dnc


Forum de l'article