Matthieu au Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Julien, août 2013 à Lacanau
Jean-Claude, août 2013 à Lacanau
Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Frédéric, Lacanau
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Erik, Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013 : Didier, Philippe et Pierre
Yan à Lacanau fin août 2013
Julien à Lacanau fin août 2013
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2012 au Danemark
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Championnat Méditerrannée 2017
Lacanau 2016
Jean-Louis - Championnat Méditerrannée 2017
Championnat de Méditerranée 2017
Laurent - Championnat Méditerrannée 2017
Association Sportive pour la Promotion de la Yole-OK
Accueil La Yole-OK La technique Matériel
Enregistrer au format PDF
 

Les mâts de Yole-OK : Bois, Alu, Carbone

Le point en 2014
dimanche 12 avril 2020.


Bref rappel historique :

Il y eu d’abord les mats bois (1960 -> 1970). Ils étaient beaux, souples, nerveux et faciles à modifier (un petit coup de rabot), mais relativement fragiles.
Puis les bonnes essences de bois furent plus difficiles à trouver, le coût de la main d’oeuvre augmenta, les artisans du bois se raréfièrent, l’industrialisation à tout prix, l’effet de mode et je ne sais quoi d’autre. Donc on passa au mât alu.

Le mât alu détronna le mât bois, plus facile à industrialiser, plus solide, mais souvent plus lourd et plus raide en général. Nombreux sont ceux qui le considèrent aujourd’hui comme une belle merde par rapport au bois, manquant de nervosité, souvent lourd et plus difficile à tenir qu’un bon mât bois. Certains disaient qu’un mât alu perdait l’essentiel de sa nervosité en quelques sorties.
De nombreux constructeurs virent le jour puis disparurent un beau jour (Marstrand, Boyce, NeedleSpar, Proctor, Z-Spars, etc.). Needlespar résista plus longtemps que les autres, puis décida un beau jour d’arrêter, ne produisant déjà plus de mâts pour les Finns et Europe déjà passés au carbone. On était alors dans les années 2002.

D’autres séries telles le Finn et l’Europe avaient déjà fait le pas vers le carbone. Donc plus le choix, c’est au tour de la Yole-OK de passer le pas avec toujours l’objectif de réduire la course à l’armement. Donc Needlespar s’est mis à faire quelques protos en carbone, puis ce fut au tour de Selden qui fit illusion pendant un an ou deux avant d’être largement distancé par Ceilidh qui eu son heure de gloire plusieurs années de suite avant l’arrivée d’un nouveau profil chez C-Tech avec le MK2, reprenant les principes des meilleurs mats bois (profil elliptique en bas de mât pour assurer une forte raideur en latéral associée à un effet charnière au niveau du pont). Ceilidh n’a pas fait le pas vers un nouveau moule et se trouve aujourd’hui, en 2014, exclu de la course. Selden est resté sur une technique de construction bonne pour les mats de planche à voile et les mats haubannés, mais sans intérêt en Yole-OK. Un nouveau venu d’Angleterre, Aardvark, commence à grapiller des points à C-Tech, mais le chemin est long pour rivaliser avec un constructeur qui a fait l’unanimité pendant plusieurs années. Pourtant les prix sont plus attractifs et le voyage est plus court depuis l’Angleterre que depuis la Nouvelle-Zélande.

Courbures actuelles des mâts carbone en 2014

Ces mesures sont faites avec 10 kg (parfois 12) en tête de mât, suivant la méthode décrite par l’image.

Une seconde méthode (dite australienne) utilisée uniquement pour la courbe de guindant consiste à tendre un cable entre le haut du mât et le bout de bôme à une tension importante (24kg) Voir Mesure du mât pour les voiles G&L sur le site australien. Cette mesure donne environ +20% par rapport à la mesure standard à 10 kg.

En plus de la courbe est indiqué le déplacement de la tête de mât.

Les mâts actuellement à la mode :

Yoliste Marque Mât Poids Lon 25% 50% 75% Depl. Lat 25% 50% 75% Depl.
Erik C-Tech 2009 151 100 kg 74 89 68 485 40 61 52 215
Jean-Claude C-Tech 2012 xxx 85 kg 61 78 61 517 40 60 53 216
Frédéric C-Tech 2009 195 95 kg 65 86 66 488 43 65 58 235
Alain C-Tech 2012 312 80 kg 66 86 67 570 45 68 60 244
Philippe Aardvark 2013 xxx 80 kg 64 82 64 470 43 66 56 250
Raymond C-Tech 2012 xxx 75 kg 78 104 80 602 50 77 65 256
Gauthier C-Tech 2009 xxx 75 kg 80 110 80 600 50 76 67 260
Guillaume Aardvark 2012 xxx 75 kg 61 87 69 455 43 67 63 270

Les mâts de la génération précédente (toujours très performants, la différence est visible entre les 20 premiers d’un mondial)

Attention ils sont mesurés à 12 kg !

Yoliste Marque Mât Poids Lon 25% 50% 75% Depl. Lat 25% 50% 75% Depl.
Eric Ceilidh 2010 13652 80 kg 91 125 95 660 85 95 60 415
Julien Ceilidh 2008 12898 80 kg 92 129 106 485 90 143 127 439

Les mâts de Finn recoupés (Niveau de performance en baisse sensible, le bon voisine avec le médiocre. Malgré tout ces mâts sont en général beaucoup plus agréables que les mâts alu)

Les mâts Alu

Les règles sur les derniers mats Needlespar de type 3M :
Le critère principal est la distance entre la bande noire du bas et le départ du second manchon. Plus elle est importante, plus le mât est raide.
2m60 correspondait à un barreur de 85kg.
Vient en complément la couleur de la tête :
- Tête rouge = nerveux
- Tête noire = standard
- Tête bleue = souple
Les mâts étaient mesurés uniquement en longitudinal avec 20kg au milieu des 2 bandes. Les mesures répertoriées sont impossibles à comparer avec celles des mats carbone où le déplacement de la tête en latéral comme en longitudinal sont les plus intéressantes.

C’était l’état des lieux en 2014. Depuis Ceilidh s’est réveillé et sait fournir des mats aussi performants que les C-Tech, Aardspaar a arrêté, d’autres fabricants arrivent avec quelqes protos (cas du champion du monde 2019). Les premiers mk2 restent très performants, même après 10 ans de régate.
Les courbures longitudinales ont tendance à se standardiser, la différence se faisant sur le déplacement de la tête à 10 kg.



Forum de l'article

Revues Internationales de 2015 à 2020