Matthieu au Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Julien, août 2013 à Lacanau
Jean-Claude, août 2013 à Lacanau
Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Frédéric, Lacanau
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Erik, Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013 : Didier, Philippe et Pierre
Yan à Lacanau fin août 2013
Julien à Lacanau fin août 2013
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2012 au Danemark
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Lacanau 2016
Championnat Méditerrannée 2017
Championnat de Méditerranée 2017
Jean-Louis - Championnat Méditerrannée 2017
Laurent - Championnat Méditerrannée 2017
Association Sportive pour la Promotion de la Yole-OK
Home Les régates Comptes-rendus des régates International
Save this article in PDF
 

Championnat d’Europe Yole OK 2022

Bandol, du 25 septembre au 1er octobre 2022
Wednesday 5 October 2022.


Championnat d’Europe 2022 Bandol

Un Championnat dont on se souviendra !

82 concurrents inscrits , 76 classés .
18 Français
58 européens dont 3 Néozélandais .

Une ambiance des grands jours avec une montée en puissance progressive des arrivées avec pour certains quelques bords d’entrainement sur le plan d’eau bandolais .

La mise en place par l’organisation de la Société Nautique de Bandol , les confirmations d’inscriptions , la jauge et les retrouvailles de bons copains de toutes les lattitudes , et la bière …

Mais alors , quelle météo ?

Une instabilité plutôt humide les jours de préparation qui devait laisser la place à un régime d’Ouest bien installé , comme les gens du cru disent : une « mistralade » dont on avait un peu trop vite oublié que ça pouvait arriver , car depuis plusieurs mois on n’avait pas connu un régime de Mistral aussi longtemps .

Ainsi , la régate d’entrainement du Mardi a été annulée , 25 nds établis avec rafales sur la zone de course .

Même scenario le Mercredi , annulation des courses de la journée par le Comité de course qui a attendu la mise à jour du BMS en cours à midi .

C’est n’est donc que le Jeudi 29 septembre que le championnat a pu débuter .

A 11 h aux ordres du Comité les 82 concurrents se sont lancés , après deux rappels généraux , pour une première manche de ce championnat qui devait donner le ton de cet évènement : un vent d’Ouest bien établi à 15/18 nds , avec une mer résiduelle de la veille et la mer du vent qui a commencé à donner de beaux surfs aux allures portantes ; le parcours étant implanté hors de la baie de Bandol , et donc dans des conditions de vent et de mer à la fois très « propres » mais aussi très exigeantes en termes de technique de navigation et de condition physique .

A ce jeu là , trois ténors de la classe annonçaient la couleur , poursuivis par d’autres prétendants aux places d’honneur :

1er Stefan DE VRIES ( PAYS BAS) , 2eme Valerian LEBRUN( France), 3eme Bo PETERSEN (Danemark) 4emeLaurent HAY ( France ),5eme Clark RUSSEL ( Grande Bretagne) .

La deuxième manche courue avec un vent plus soutenu et une mer de plus en plus cahotique voit une première victoire de Valerian LEBRUN devant ses deux compères du podium de la première manche , talonnés par l’extraordinaire Nick CRAIG ( Grande Bretagne ) .

La troisième manche gagnée par Bo Petersen lui permet de confirmer ses prétentions au podium, suivi par Nick CRAIG et Laurent HAY, de quoi placer deux français dans ceux qui disputeront les premières places dans la suite de ce championnat.

Sur cette première journée, les français sont bien représentés , Valérian , Laurent , mais aussi Timothée PETETIN , Florian FAUCHEUX , dans les 25 premiers .

Pascal TETARD fait un bon début de championnat en Grand Master, malgré un abandon dans la 3ème manche du jour.

Le soir , la Société Nautique de Bandol a invité tout ce beau monde à un sympathique repas au restaurant Le Scotch , la camaraderie entre les différentes équipes , le menu de qualité raisonnablement arrosé et un service qui a permis de ne pas hypothéquer les forces des régatiers qui s’attendaient pour le lendemain à une deuxième journée …sportive

Vendredi 30 , un scenario semblable à celui de la veille avec toujours du vent d’Ouest qui fraichira rapidement , autour de 18/22 nds , avec une mer toujours aussi éprouvante notamment au largue et au vent arrière , mettant en évidence le très bon niveau technique des concurrents car malgré ces conditions pour le moins toniques , très peu de chavirages sont observés .

Les trois manches de la journée vont donner lieu à une bagarre acharnée entre les 5 premiers du classement provisoire et les conditions semblent convenir particulièrement à Bo PETERSEN qui gagne 2manches sur 3 , Stefan DE VRIES prenant la première place à la troisième , devançant un Nick CRAIG très à l’aise aussi qui fait une journée remarquable avec une place de 3ème et deux places de 2 ème , Valerain LEBRUN et Laurent HAY étant toujours dans le coup pour un podium avec des places de 4 et 5 .

Le team français évolue en nette progression , une manche de 17 pour Pascal TETARD ! une dernière manche de 15 pour Tim PETETIN , et une progression dans le groupe des 40 pour Gilles BERENGER ,Patrick DEBAERE, Didier SOULIE, Pierre ARRIGHI et Patrice ROVERE.

Une deuxième journée de Championnat, très mouvementée et particulièrement éprouvante pour les organismes, qui a causé quelques désillusions à certains français …. ils se reconnaitront .

Ce Samedi devait donner lieu à un final d’exception , qualifié par certains « d’épique » !

Dès 11h , à l’heure comme pour les jours précédents le parcours implanté toujours sur la même zone , le vent s’étant très vite établi à 20 nds , avec des rafales et une mer qui a continué à grossir.

La lutte pour le podium s’annonçait rude car les 5 premiers du classement général pouvaient prétendre accéder à l’une des marches .

De quoi donner lieu à un spectacle exceptionnel , sous un soleil radieux ; la lutte s’est très vite précisée entre Bo PETERSEN , Stefan DE VRIES , Valerian LEBRUN et Nick CRAIG .

Après un départ sous pavillon U qui allait avoir de l’importance pour la victoire finale , le Français Valerian LEBRUN , de haute lutte a pris le meilleur sur Nick CRAIG et Bo PETERSEN

Valerian dans la brise forte de ce Samedi matin , a fait l’étalage d’une capacité de concentration, d’une maitrise technique , d’une détermination « jusqu’à la fin » , pour s’offrir la manche qu’il « fallait gagner » .

Il s’assure ainsi la troisième place du podium , à la faveur d’une disqualification pour départ prématuré de Stefan DE VRIES , qui malgré ça monte sur la deuxième marche du podium , à 3 points de Bo PETERSEN , qui devient le Champion d’Europe 2022 , grâce à une deuxième place dans ce final d’anthologie .

Si l’on sort du cercle un peu fermé du podium et du Top Ten on remarquera :

Le mérite des deux dames de ce Championnat , Jessica FINKE ( Allemagne) et Mary Anne REDDYHOFL (Grande Bretagne) qui on courru deux manches dans des conditions qui n’étaient pas celles d’un « temps de demoiselle » .

La belle place de vainqueur dans la catégorie Grand Master du Danois Mogens JOHANSEN (39 eme) .

L’arrivée des trois concurrents espagnols , une première dans la classe .

Mark BRANAGH , 30 ème pour sa première régate en Yole ok sur un bateau prété par le Bandolais Fabien Capelières.

Luis Andres PORTELLA TWYFORD , 33 eme pour une première régate dans la classe .

Javier ESTARELLAS COLL 52 eme à cause d’une avarie de safran sur la première yole du chantier que les amis de Palma sont venus essayer sur ce championnat . Il y a là probablement quelque chose de nouveau et d’exceptionnel qui pourrait donner une autre dimension à la classe OK DINGHY en Méditerranée !

Le bilan de ce championnat pour les français est très satisfaisant , ne serait ce que par les performances de Valerian LEBRUN et Laurent HAY .

Timothée PETETIN a montré , dans des conditions qui n’étaient pas des plus faciles pour lui , une capacité à monter en niveau ; une progression qui ne devrait pas s’arrêter là en si bon chemin .

Gilles BERENGER doit profiter de son envie de naviguer pour performer et rivaliser avec son compère Florian FAUCHEUX qui , ayant démarré ce championnat de bien belle manière , semble ne pas avoir tenu la distance .

Remarquable : Patrick DEBAERE , Didier SOULIE, Pierre ARRIGHI , qui se suivent entre la 40ème et la 43 eme place . Les bougres , ils ont fini par acquérir au fil de ce championnat d’un niveau très relevé une maitrise dont on pourrait être jaloux . Patrice ROVERE , finit ce championnat en constante progression , plus c’est fort , plus il est bien !

Bravo les gars .

YanVILEIN, Jean Michel ROUX avaient ce qu’il fallait pour être dans la première moitié du classement , mais …

Pascal TETARD , une manche de 17 !

Merci à Alain RENOUX pour avoir prêté sa yole ICEBREAKER à Thomas HANSSON MILD , beau geste .

L’ordre des suivants du groupe France ressemble un peu à un jeu de chaises musicales , avec un bonus pour Jean Louis PETETIN qui court 4 manches .

Quand à Laurent PETETIN , il a le grand mérite d’avoir assuré la réussite de cet évênement particulièrement apprécié par l’ensemble des participants , son engagement l’a privé d’une participation ou il aurait pu exprimer son talent dans la brise .

Merci Laurent et merci à toute l’EQUIPE de la Société Nautique de Bandol .$

Classement général




Forum de l'article

Revues Internationales de 2015 à 2021