Matthieu au Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Julien, août 2013 à Lacanau
Jean-Claude, août 2013 à Lacanau
Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Frédéric, Lacanau
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Erik, Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013 : Didier, Philippe et Pierre
Yan à Lacanau fin août 2013
Julien à Lacanau fin août 2013
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2012 au Danemark
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Championnat Méditerrannée 2017
Lacanau 2016
Jean-Louis - Championnat Méditerrannée 2017
Championnat de Méditerranée 2017
Laurent - Championnat Méditerrannée 2017
Association Sportive pour la Promotion de la Yole-OK
Accueil Les régates Comptes-rendus des régates Champagne-Ardennes
afficher une version imprimable de cet article  Imprimer l'article générer une version PDF de cet article  Article au format PDF
 

CR National Nord 2016

Lac du Der, du 14 au 16 mai
mercredi 1er juin 2016.


CR de la régate internationale du DER

Cette année encore cette régate faisait partie de mon calendrier car elle prend de plus en plus d’importance de par le nombre d’inscrits, le nombre de nationalités représentées et du niveau sur l’eau. Nous devions venir en force du sud-ouest malheureusement, la peinture de Yann n’était pas sèche (ça nous change de la plaque feux de la remorque qui ne fonctionne pas), Jean-Claude qui vient de s’acheter un banc de musculation ne voulait en rien perturber sa préparation MER pour le mondial par une navigation en eau douce et la maman de Fred ayant eu des soucis de santé, nous nous sommes retrouvés Julien et moi 2 seuls représentants de cette grande région.

Après un trajet sans histoire cartographique (un seul GPS) mais avec quelques coups de chaud moteur, nous sommes arrivés vendredi soir pour le diner. Comme à l’accoutumé, nous étions attendus de manière charmante et efficace par les personnels de la base de GIFFAUMONT. Nous avons pris possession de notre chambre et sommes allés manger directement sans même passer par le parking bateau. Nous avons retrouvé une partie des copains pour un diner sympathique en regrettant que Raymond ne sois plus des nôtres et que Guillaume n’ait pu se libérer et venir jouer avec nous (pour ce dernier, nous n’étions pas les seuls déçus).
Sitôt le diner terminé, nous avons déchargé les bateaux et commencé à les gréer pour être prêts aux aurores. J’ai hâte de me confronter à cet aéropage de bateaux étranger car depuis quelques semaines je navigue avec « Désirée » mon nouvel ancien bateau. Ce bateau est une coque tout bois construite par Jacques FAUROUX chez SILVESTRO. Sa forme est extrême avec un fort volume sur l’avant, une surface mouillée réduite et un rocker prononcé pour virer sur place. J’ai bien navigué plusieurs sessions avec Julien mais il est difficile de se rendre compte des performances d’un nouveau bateau sans confrontation stable (Julien possède également un bateau nouveau et nous avons également essayé des mats différents avec des voiles North et Quantum). Après une semaine de navigation intense, j’ai fini deuxième avec au Trophée LEGRAND et attends pour me faire une opinion plus précise sur cette carène. Pour la petite histoire cette coque a été baptisée « Désirée » par les copains car je la possède depuis quelques années, j’avais navigué avec deux fois et l’avait confié à notre jaugeur national et ébéniste Raymond pour qu’il me mette une cloison avant étanche, me renforce le cockpit et remplace le pont. Le chantier a pris quelques retards mais j’ai enfin récupéré ma coque. Raymond a fait un super boulot dessus et je l’en remercie encore une fois. Cet hiver, j’ai ré accastillé complétement le bateau et lui ai offert une très belle peinture 2 tons avec pont vernis. Depuis le début de saison, je tente de la régler et de m’approprier ses subtilités de fonctionnement.
22 inscrits, 21 présents et 6 nations : Belgique, Allemagne, Hollande, Grande Bretagne, Luxembourg et France. Il va falloir sauver l’honneur en faisant le job comme disent les ricains…

Samedi 1er jour de compétition :

4 manches prévues et 3 courues sous un vent tonique et vivifiant sous l’égide d’un comité de course parfait. Mon sparring partner Julien n’ai pas au mieux dans ces conditions légèrement musclées mais devrait s’améliorer car Jean Claude, en bon camarade, va lui donner les références de son banc de muscu.
A la fin du premier soir le classement des premiers est le suivant :
Ronny POELMAN 1er avec 7 pts
Jacques PIRENE 2ème avec 9 pts
Patrick NICOLAS 3ème avec 13 pts
Alain RENOUX 4ème avec 14 pts
Julien DEJUGNAT 5ème avec 19 pts
Il est clair que Ronny avec 2 victoires de manche vient de prendre l’ascendant sur ses adversaires et que cela va être compliqué. Pas question de se laisser aller lors du diner de gala et de passer une nuit agitée, on est là pour gagner

Dimanche 2ème jour de compétition :

6 manches prévues et 6 courues sous un vent plus raisonnable.
Lors de la 1ère manche de la journée Julien casse sons stick et sacrifie cette dernière pour aller en chercher un autre. Décidément il est mal parti et prend une option sur le compte rendu. Quant à moi je cherche à marquer mes adversaires directs que sont Patrick et jacques en pensant que Ronny est hors d’atteinte. Opération réussie avec Jacques mais loupée avec Patrick.
Lors des 4 manches suivantes, je m’applique à mettre Patrick et Jacques derrière en les faisant reculer point par point. A la fin de la 8ème manche, ça y est je suis devant Patrick et pense m’être rapproché de Jacques sans trop savoir où il en est. Julien par contre fait le job et termine toujours devant nous, si ça continue, il va nous passer devant le bougre.
Lors de la dernière manche Patrick gagne et moi je prends la 7ème place derrière Jacques qui fait 5ème. Tout est donc à recommencer Grrr….
A la fin du deuxième soir le classement est le suivant :
Ronny POELMAN 1er avec 28 pts
Julien DEJUGNAT 2ème avec 29 pts
Patrick NICOLAS 3ème avec 31 pts
Alain RENOUX 4ème avec 33 pts
Jacques PIRENE 5ème avec 35 pts
Un fait de course est survenu à la bouée d’empannage lors d’une manche. Il y avait deux groupes qui descendaient au largue lorsque le groupe rattrapant bénéficia d’une risée pour recoller au groupe de tête encalminé à la bouée. Le bateau extérieur devait de l’eau à tout le monde mais ne s’est pas écarté suffisamment, ce qui eut pour conséquence un abordage avec le bateau de Ronny. Je le prie encore une fois de bien vouloir m’excuser mais je n’ai rien pu faire. J’espère que sa coque sera vite réparée et qu’il n’y aura pas de conséquences.
Demain sera un grand jour, si on court une autre manche, il y en aura une autre qui sautera au général et redistribuera les cartes. La calculatrice est dons sortie et les comptes sont refaits avec 2 manches enlevées pour voir ce que cela peut donner. Dans tous les cas, j’avais raison de me méfier de Julien, il est passé devant, je n’ai pas réussi à griller Patrick et commence à sentir le compte rendu sans même monter sur le podium : la place du con.

Lundi 3ème jour de compétition :

4 manches prévues et 4 courues sous un vent relativement faible nous rappelant une certaine sablière à l’intérieure de laquelle nous naviguons souvent.
Julien a la pression car il aimerait bien regagner cette régate. Patrick ne veut pas se laisser faire et moi je ne veux pas me faire dépasser par Jacques tout en essayant de reprendre 2 points à Patrick. C’est la guerre.
Julien gagne les 2 premières manches de la journée et Ronny pas en forme fait 2 résultats très moyens. Julien commence a y croire, il est devant. Je termine 2 fois devant Jacques consolidant légèrement ma position tout en reprenant 1 point à Patrick.
Jacques gagne la 3ème manche de la journée alors que je fais 9 et Patrick 7. Ronny sur casse de son stick à son tour rentre et ne termine pas la manche. Julien jubile.
A la dernière manche Julien est vraisemblablement premier, Patrick est 3 points devant moi, Ronny ne repars pas et je ne sais pas où en est Jacques avec les 2 manches sautées. C’est donc dans le flou que je prends le départ de cette ultime étreinte. Patrick pars comme une fusée avec Julien. Il ne me reste plus qu’à limiter les dégâts pour finir devant Ronny tout en essayant de gratter un maximum sur Jacques. Le combat est rude avec Jacques qui essaye par tous les moyens de passer devant, il essaye le lof dans le dernier largue mais comme il est rattrapant je lui rappelle les règles et refuse d’y répondre, à la dernière bouée sous le vent, j’entrouvre légèrement la porte dans laquelle il ne manque pas de s’introduire et le piège se referme sur lui : il me touche, je proteste et Jacques fait un 360° perdant ainsi 3 places. Je ne sais pas encore si c’est suffisant, mais je suis content de moi…
Le classement général clarifiera les incertitudes.

Je prie les autres concurrents de bien vouloir m’excuser de ne pas les avoir cités pour leurs faits d’armes, mais j’étais trop pris par ma régate et la marche de mon bateau. J’ai cependant noté que Jean-Pierre avait des petits problèmes de santé et n’a pu participer, Bernard qui a investi dans un nouveau gréement pouvait être dans la course au départ et lors du premier tour, que Philippe était souvent dans la première moitié des concurrents et que Michel qui a une vitesse ahurissante au portant pouvait être un adversaire à ne pas négliger. Une pensée également pour Paul qui a eu à bagarrer intensément avec un jeune lasériste qui prit pas la course a eu du mal à faire la part des choses. Je prie Paul de bien vouloir m’excuser pour avoir accepté que ce concurrent se joigne à nous et dorénavant, les régates de yole seront réservées aux yoles.
Quel que soit le résultat, je suis enchanté de ce Week End et je suis très content de ma nouvelle coque. Mes sensations se sont affinées, je n’ai jamais eu lors de cette régate l’impression éphémère d’être collé à l’eau, le passage du clapot s’est fait sans histoire et par moment j’ai eu une excellente vitesse. Lors d’un bord de largue en particulier je me suis permis de doubler des adversaires au vent et sous le vent. Au près j’avais une vitesse très satisfaisante et un très bon cap. Je commence à l’avoir en main, mieux ressentir le positionnement axial et mieux appréhender sa stabilité. Il semblerait que ce soit un très bon bateau, cependant je vais le remiser pour reprendre ma vieille complice construite par Hein et me préparer pour le mondial à l’issu duquel je devrais essayer une Delf by Jason KING.
Pour ce qui est du classement final :
- Julien DEJUGNAT 1er avec 29 pts
- Patrick NICOLAS 2ème avec 44 pts
- Alain RENOUX 3ème avec 47 pts
- Et Jacques PIRENE 4ème avec 48 pts ah s’il n’avait pas été i gourmand…

Merci à tous, organisateurs, bénévoles, comité de course, concurrents et amis et à l’année prochaine.



Forum de l'article