Matthieu au Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Julien, août 2013 à Lacanau
Jean-Claude, août 2013 à Lacanau
Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Frédéric, Lacanau
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Erik, Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013 : Didier, Philippe et Pierre
Yan à Lacanau fin août 2013
Julien à Lacanau fin août 2013
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2012 au Danemark
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Championnat Méditerrannée 2017
Lacanau 2016
Jean-Louis - Championnat Méditerrannée 2017
Championnat de Méditerranée 2017
Laurent - Championnat Méditerrannée 2017
Association Sportive pour la Promotion de la Yole-OK
Accueil Les régates Comptes-rendus des régates Provence Alpes-Côte d’Azur
Enregistrer au format PDF
 

CR Autumn Trophy 2021

Bandol du 15 au 18 Septembre 2021
mercredi 29 septembre 2021.


Du 15 au 18 septembre, la société Nautique de Bandol organisait le désormais traditionnel rendez-vous des Yoles Ok de l’automne, ou « Automn Cup » en anglobandolais dans le texte.

Comme le dit Daniel Dahon, au mois de septembre, l’eau est chaude, tu navigues en tee-shirt, il y a du vent, des vagues, c’est super, les mecs des pays nordiques ils se régalent dans ces conditions.

C’est donc poussée par l’énergie des jeunes et moins jeunes yolistes du noyau bandolais, soutenue par la OK Dinghy association que l’équipe de la SNB s’est mise en quatre comme d’habitude pour organiser ce rendez-vous international le plus parfaitement qui soit. La SNB a ainsi mobilisé son personnel, ses moniteurs et les bénévoles piliers du club. Toute l’équipe a assuré une organisation parfaite dans une ambiance professionnelle et détendue, ils ont permis de réunir toutes les conditions d’un évènement totalement réussi.

Pour faire un rendez-vous international il faut des nations, et malgré un horoscope sanitaire contraignant et pas forcément au beau fixe, nos amis des pays nordiques se sont déplacés pour venir jusqu’à Bandol, Danois, Allemands, Anglais, Suédois, et même Néo-Zélandais, avec parmi eux des stars internationales de la série ainsi, Greg Wilcox et Nick Craig qui d’après les cancans comptent à eux deux une dizaine de titres de champions du monde [note de la rédaction la régate des vins de Bandol n’est pas réellement un championnat du monde, un championnat du monde en vrai c’est super dur de gagner], ces deux-là ne venaient pas là que pour le tourisme. Andy Dalby et Simon Cox complétaient l’équipe de sa Royale Majestée. Johan Hessling et Malte Petterssen, valeureux scandinaves, avaient franchi la mer du Nord et traversé nos campagnes, avec des ambitions à la hauteur de leurs grandes qualités nautiques. Bernd Schultz, Daniel Groschl et Christian Kirchner ont également fait le déplacement depuis la lointaine Allemagne. Peu nombreux certes, nos étrangers yolistes en déplacement à Bandol sont de grands et beaux régatiers, que nous sommes heureux et fiers d’avoir pu accueillir à Bandol.

Quant aux français, la qualité des protagonistes n’est pas en reste avec les fidèles animateurs de la classe en provenance de Lacanau, de la Rochelle et même de Canet, de très bons français du Finn et de la Yole OK ont fait le déplacement. En complétant le tableau avec nos bandolais et pas des moindres, une flotte de 22 yolistes était donc engagée pour en découdre.

Le mercredi 15, nous nous retrouvions donc à Bandol avec une météo pas excellente, vent d’est assez fort prévu houle de largade rendant la sortie en mer difficile. Sagement, le comité de course a décidé d’annuler les courses du jour. Profitant de cette liberté retrouvée, quelques téméraires ont tout de même bravé les conditions musclées pour tirer quelques bords dans la baie. Cette mise en jambe a permis de mesurer que certains avaient une vitesse particulièrement efficace au près. Malte et Andy nous ont par ailleurs régalés par quelques figures artistiques qui se sont heureusement bien terminées et sans dégât. Par chance, ces figures ont pu être immortalisées Robert Deaves qui nous a régalé de ses magnifiques clichés pendant toute la régate.

Pendant que certains s’amusaient, à terre on ne chômait pas et la pompe à bière, dispositif essentiel, était rendue opérationnelle par Laurent et Denis permettant ainsi de démarrer un apéro d’accueil chaleureux.

Le jeudi, la météo était bien plus clémente annonçant 10 nœuds de Sud-Ouest sous un ciel couvert. Après un peu d’attente, la première manche a été lancée dans un vent très léger et capricieux. Très vite, Nick et Andy se trouvaient devant, au-dessus de la mêlée pour terminer assez facilement devant et détachés dans cet ordre. Derrière, la meute était plus resserrée constituée de Melte qui sera finalement déclassé pour un départ anticipé, Gilles, Laurent Hay et Johan.

Au départ de la deuxième manche, le vent a forci au-delà des 10/12 nœuds au passage d’un nuage qui a également occasionné une grosse rotation du vent vers la droite. Nick a rapidement pris le dessus pour s’imposer largement. Derrière lui il y eu bagarre finalement terminée dans cet ordre Greg, Andrew, Tim et Malte.

Il faisait encore jour quand nous sommes rentrés, quelques chaises posées autour de la pompe à bière devant le club, sur les planches au milieu des bateaux face à la mer, ont permis à nos amis anglais de continuer à tenir le « lead » aussi efficaces en ces circonstances que sur l’eau. Probablement une excellente préparation en vue de la journée du lendemain qui s’annonçait ventée.


En effet, le vendredi, fini les nuages et le ciel gris, un bon mistral de 20 nœuds bien établis attendait la flotte. La ligne de départ mouillée au vent de la Cride permettait de profiter d’un vent non perturbé et de vagues magnifiques. Les conditions de rêve pour yolistes sportifs aguerris et sainement préparés.

La première manche voyait Greg Wilcox mener la flotte avant de se faire passer par Laurent Hay qui gagne la première course du jour. Suivent Nick Craig, Simon Cox et Tim toujours dans le coup. La bouée de largue a été l’occasion de voir quelques figures et chavirages à l’empannage qui dit-on est toujours un peu acrobatique sur ce bateau.


Le vent continuant de grimper en intensité et les petits soucis mécaniques ont eu raison de certains concurrents. Après une deuxième course annulée pour un problème de procédure, il ne reste que 12 bateaux au départ de la seconde manche. Celle-ci est menée de nouveau par Nick de bout en bout devant Greg, Simon, Laurent et Tim.


Une troisième ? pourquoi pas, le bateau comité est bien en place, le parcours aussi, cette fois-ci, il n’y a plus que 8 coureurs, encore une fois, Nick domine largement devant Greg, (on nous l’avait dit champions du monde), et Tim assure une très belle 3e place dans la brise soutenue malgré son gabarit plus modeste que certains, il devance Malte Pettersen, très régulier et facile en tee shirt dans les alizées bandolais. Florian Faucheux, fait une très belle manche et commence à trouver ses marques sur sa yole, plus habitué qu’il est à son Finn.


Après cette grosse journée de brise, les meilleurs barreurs se retrouvent volontiers et avec plaisir autour de la pompe à bière, c’est probablement la fameuse méthode anglo-saxonne. Pendant que les décrassages et intenses préparations sportives s’opèrent chez les meilleurs yolistes, à l’étage, on s’active en cuisine. Les chaudrons sont mis à chauffer, Henri et Mimi les cousins enfants des pêcheurs de Sanary mènent l’équipe du club et des bénévoles pour préparer la bouillabaisse suivant leur recette familiale ancestrale.

Nos amis de Lacanau ont légèrement regretté semble-t-il que nous n’ayons pu avoir de pibouilles dans la recette ce qui aurait permis d’ajouter une touche exotique dans la soupe mais aurait constitué une trop grande prise de risque eu égard au respect des traditions.

Une grande tablée et une excellente soirée dans la salle du club a permis de partager et d’apprécier les saveurs de la Méditerranée, accompagnées par des vins du terroir que les meilleurs yolistes anglais et néozélandais ont décidé d’incorporer également dans leurs recettes de préparation sportive. Côté français, les conversations en anglais se trouvaient de plus en plus fluides et étonnamment compréhensibles au fur et à mesure que les verres se vidaient.

La dernière journée a démarré dans de touts petits airs d’ouest, avec un clapot assez traitre, et un vent pas très stable au début. Ça se joue plutôt à droite au premier bord et Laurent Hay mène la course avec Tim et Pierre Arrighi très véloce et inspiré, bien sur les redoutables Nick, Greg et Andrew sont à l’affut. La manche se termine encore par la victoire de Nick Craig devant Laurent, Andrew, Tim et Pierre.

Pour la dernière manche, le vent se renforce à environ 12 nœuds d’ouest avec un bon clapot, les bons barreurs font parler au près la puissance et la nervosité de leurs gréements parfaitement réglés. On retrouve devant Laurent Hay qui claque la dernière manche devant Nick et Greg, suivent les locaux Tim et Gilles sur cette dernière manche où tout le monde est au contact et la flotte très resserrée.

La sympathique remise de prix sur la terrasse devant la baie a permis aux nordiques de se remplir les yeux des paysages extraordinaires que nous connaissons avant de remballer.

On retiendra donc de cette belle course, au plan sportif un très beau plateau constitué de l’élite internationale et française de la Yole OK, une large domination de Nick Craig, parfois contestée par Greg Wilcox, 2e, Laurent Hay complétant le podium, Tim et Andrew Dalby les suivant. Ces cinq-là ont animé la course devant.

Mention spéciale pour les redoutables yolistes étrangers qui se sont parfois montré très véloces, Malte, Simon, Christian, Daniel, Johan, Berndt.

On retiendra aussi la présence inoxydable des piliers français de la série, toujours au cœur de la mêlée et fidèles animateurs passionnés des courses de Yoles, Patrick, Laurent, Jean-Louis, Henri, Alain, Pierre, Didier, Jean-Claude, Frédéric, avec un nouveau jeunot Florian tiraillé entre Finn et Yole.

Saluons également humblement nos instances officielles et également grands animateurs de la série sur l’eau et à terre que sont notre président de classe Patrick Debaere et le président de la SNB Laurent Petetin qui a su garder constant le professionnalisme de l’équipe d’organisation dans la plus grande sérénité et sans jamais perdre la clé de la barrière, ce qui n’était jamais arrivé avant.

Un grand merci à l’équipe d’organisation sur l’eau et au comité de course Michel Roux accompagné de l’équipe bandolaise de bénévoles fidèles au poste, toujours là pour faire réussir ces évènements, et aux moniteurs de l’équipe du club menée par Denis, tous parfaitement intégrés et décisifs en sécu, mouilleur, comité, et orga à terre.

J’ajouterai un clin d’œil personnel à mon préparateur mental, Patrick Degaillande, sans qui je ne serais rien et à qui je dédie cette 6e place, la Yole à Bandol doit beaucoup à son engagement.

Vivement la prochaine !

Gilles



Forum de l'article

Revues Internationales de 2015 à 2021