Matthieu au Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Julien, août 2013 à Lacanau
Jean-Claude, août 2013 à Lacanau
Championnat d'Europe de Yole-OK 2013 à Carnac
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Frédéric, Lacanau
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013
Erik, Lacanau fin août 2013
Lacanau fin août 2013 : Didier, Philippe et Pierre
Yan à Lacanau fin août 2013
Julien à Lacanau fin août 2013
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2012 au Danemark
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Championnat du Monde de Yole-OK 2013 en Thaïlande
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Sanary, Mai 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Le Der 2014
Championnat Méditerrannée 2017
Lacanau 2016
Jean-Louis - Championnat Méditerrannée 2017
Championnat de Méditerranée 2017
Laurent - Championnat Méditerrannée 2017
Association Sportive pour la Promotion de la Yole-OK
Accueil Les régates Comptes-rendus des régates Europe
afficher une version imprimable de cet article  Imprimer l'article générer une version PDF de cet article  Article au format PDF
 
Championnat de belgique 2015

2 français chez les belges

dimanche 22 novembre 2015.


Avec retard mais avec plaisir, voici le compte rendu du championnat de Belgique 2015 où deux français avaient fait le déplacement.

Cette année, c’est décidé, je commence une tournée internationale et afin de ne pas commencer trop gros j’ai décidé de commencer par la Belgique car nos amis belges viennent au DER, sont fort sympathique et c’est le moins loin.

Ma préparatrice physique et mentale personnelle était volontaire pour m’accompagner. Nous y sommes donc allés en mode vacances. Pour simplifier la logistique, nous avons loué un motor-home avec attelage.

Partis tranquillement le jeudi après-midi, après un bivouac du coté de Vendôme, nous sommes arrivés au club d’Anvers le vendredi en fin d’après-midi. Là se trouvait Ronny qui était à la buvette et qui nous accueilli chaleureusement. Nous avons stationné le camping-car sur le parking du club avec vue sur le plan d’eau. On ne pouvait être mieux.

Le samedi matin je préparais mon bateau et saluais tous les participants.
Dommage, Greg WILCOX qui était préinscrit ne viendra pas. Moi qui veux m’offrir une nouvelle coque, j’espérais bien regarder de près comment est fabriquée une ICEBREAKER. J’ai cependant regardé précisément les karsten Kraus allemandes avec leurs spécificités. J’ai admiré la nouvelle coque pont bois de Michel LESURE (étonnamment légère de l’avant) et la version tout polyester de Stefan RASSAU. J’ai également examiné de près la Delf de Paul BOUTS ainsi que la Synergie de Jacques PYRENE. Je ne me suis pas attardé sur les HEIN, j’en ai déjà une, ni sur les IDOL COMPOSITE car j’ai déjà bien observé celle de Guillaume De KERVENOEL. Difficile d’arrêter son choix et de faire un gros chèque sans avoir d’angoisses.

Enfin ça y est le moment tant attendu est arrivé, fini les bières et galéjades, il faut mettre à l’eau et essayer de na pas être trop ridicule. Faire attention lors de la mise à l’eau car la cale ne peut pas être plus glissante. Point rassurant : le plan d’eau est très similaire à celui d’Angoulême où j’ai quelques heures de navigation. Un peu plus grand, sans iles au milieu et moins d’arbres autour pour perturber l’aérologie. Pour une fois je verrais toutes les bouées du parcours sans effort.

Première procédure de départ : 26 engagés agressifs tels des requins se préparant à la curée avec éructation en flamand, danois, allemand, luxembourgeois et français pour avoir de l’eau et exiger qu’au vent ça s’écarte. C’est parti premier départ de merde. Fidèle à moi-même départ pas suffisamment agressif et pas dans le match tout de suite. Je franchis la première bouée 14ème. Cela n’augure rien de bon pour la suite mais je ne lâche rien. Je tricote comme un forcené au près, je me positionne au mieux au bouées et termine 9ème. Il faut se ressaisir. Sur ces petits parcours, les départs sont primordiaux ainsi que le positionnement aux bouées et les manœuvres doivent être parfaites. Mes entraînements avec Julien DEJUGNAT qui n’est pas venu devraient me servir. J’ai la rage, je n’ai pas fait tant de kilomètre pour être ainsi classé.

2ème départ, je ne me laisse pas impressionner, je gueule comme les autres at fais un bon départ. Le près se déroule bien et je me présente à la 1ére bouée de près 4ème. C’est tout bon seulement voilà, une risée un peu forte, un peu de panique devant moi et Ralf MACKMANN déssale juste devant moi et pose sa voile sur la bouée. Je ne peux pas passer et des bateaux au vent m’obligent à faire un 360 pour me repositionner. Les autres arrivant tribord, j’ai beaucoup de mal à m’intercaler et franchir la marque. Je suis 15ème et j’ai les boules. Je sors la hargne et utilise tout mon savoir-faire (pas difficile car j’en ai pas tant que ça) et réussis à remonter à la 8ème place. Déçu du résultat mais rassuré par le premier près, j’attaque la 3ème manche en mode agressif. J’ai de nouveau 15 ans, je joue ma vie sur toutes les manœuvres et tuerais père et mère pour une bonne place.

3ème manche : C’est parti, bon départ, belle bagarre 4ème à la fin avec un classement général difficile à établir car c’est extrêmement disputé.

Fin de la première journée de course. Après la douche et quelques spécialités locale plus tard le classement général provisoire : je suis 6ème. C’est pas trop mal mais se pourrait être mieux. Enfin tout n’est pas perdu car c’est extrêmement disputé.

Après une soirée de gala avec repas délicieux, très bonne ambiance et tombola sympathique, je vais me coucher.

Dimanche matin petit temps.

C’est reparti pour la 4ème manche avec bon départ pas trop de conneries et 4ème au final

5 ème manche même topo et 3ème au final, le moral reviens et je ne vais peut-être pas être si mal que ça.

6ème et dernière manche : idem et 4ème

Retour à terre, rangement du matériel et attente des résultats finaux.
Les écarts sont très faibles entre les compétiteurs ! En effet, le premier a gagner aucune manche. Seulement 5 points séparent les 5 premiers du général. Mais ce n’est pas tout, du dix-huitième au vingt-cinquième…6 points ! Je vous le dit au Galgenweel, il y a toujours du suspens ! Et je reviendrais.

Une vidéo pour tenter de vous faire partager l’ambiance de ce Week end fort sympathique.
https://www.youtube.com/watch?v=h3NX27sSQYU

Voilà donc le podium sur lequel je ne figure pas. Paul ELVSTROM avait raison une régate se perd en 2 manches et se gagne en 7. Ah si Ralf n’avait pas dessalé devant moi dans la 2ème…



Forum de l'article

  • 2 français chez les belges
    23 novembre 2015, par cowez

    Superbe compte rendu ! Du suspens, un zeste d’ érotisme (?)et des rebondissements en série !
    Plus sérieusement, une très belle quatrième place, un podium pour 2016 !
    Au plaisir de vous retrouver Rémy et toi, accompagnés d’un max de compatriotes l’année prochaine .

    Mais avant ça, il y à le Der !

    Bonne journée.